Formations post-bac : des idées pour les retardataires

Voilà la dernière ligne droite pour les lycéens, qui passeront les ultimes épreuves du bac à partir du 17 juin prochain. Mais si la plupart ont déjà leur place réservée dans les facultés et écoles supérieures, ils restent encore des retardataires qui n’ont pas encore trouvé leurs futures études. Pas de panique toutefois, certaines écoles permettent des inscriptions jusqu’en octobre.

La procédure complémentaire APB

Après l’obtention du Bac, il est possible de passer par une procédure d’admission post-bac (APB), qui vous permettra d’obtenir une place dans un établissement qui n’est pas encore complet. Attention toutefois, les choix seront limités et vous n’aurez que jusqu’au 15 septembre pour en profiter.

Les écoles privées

Pour pouvoir s’inscrire à cette époque, vous n’aurez guère d’autres choix que les écoles privées. Mais celles-ci permettent aussi d’avoir un enseignement professionnel avec de nombreux stages, ce qui vous permettra de mieux appréhender le monde du travail.

Pour les élèves les plus créatifs, qui ont parfois du mal à se projeter dans les études supérieures, il n’y a rien de mieux qu’une école d’animation 3D. Elle permettra ensuite de postuler pour des postes de créatifs en agence de publicité, dans le cinéma, dans l’industrie automobile ou technique…

INSCRIPTION OUVERTE-6c4f0d3e9d

Vous pourrez aussi regarder du côté du marketing web, très porteur ces dernières années, ou encore de l’ingénierie, pour les plus scientifiques.

Les cours par correspondance

Ce n’est pas la meilleure solution, mais elle vous permettra de mettre à profit cette année post-bac pour faire une formation de votre choix, à moindre coût. Il vous faudra toutefois faire preuve de courage et de rigueur, car faire des études seul n’est pas une chose aisée. Et n’oubliez pas de bien vérifier la qualité du programme et du diplôme auquel vous pouvez prétendre.

Le service civique

imgresSi le monde des études vous ennuie déjà et que vous souhaitez du concret, vous pouvez choisir d’opter pour le service civique en attendant de trouver votre voie. Celui-ci est accessible dès 18 ans à tous les jeunes qui en font la demande. Vous pourrez apporter votre aide à une association ou à un établissement de service public pendant une vingtaine d’heures par semaine, contre une rémunération d’environ 500€. C’est une bonne solution pour mettre de l’argent de côté et ne pas rester inactif. Pour beaucoup, c’est aussi l’occasion de découvrir un domaine qui les attire et de se familiariser avec l’environnement professionnel.