Navigation Menu+

L’avènement des gazons synthétiques en France

Vous l’avez très certainement remarque : depuis quelques années, on voit de plus en plus de pelouses synthétiques autour de nous. Chez nos amis, en maison comme en appartement, au restaurant, sur les stades de football, dans certains espaces publics… Cela pouvait paraître étrange au début, mais tout le monde a fini par s’y habituer. Alors, qu’est-ce qui fait le succès chaque jour plus important des gazons synthétiques en France et en Europe ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour tenter de l’expliquer.

Le gazon artificiel : une solution avant tout pratique

Quelle que soit sa surface et l’endroit où il a été implanté, un gazon demande un travail minutieux et un entretien quotidien. En plus de le soigner après avoir semé les graines, il faut constamment l’arroser et le protéger contre les menaces extérieures (insectes, parasites, mais aussi animaux domestiques et enfants qui marchent négligemment dessus). Si vous avez le malheur de quitter votre domicile pour quelques semaines, surtout pendant la période estivale, vous risquez fortement de retrouver un gazon jauni et clairsemé, quand bien même vous auriez installé un système d’arrosage automatique. Le premier avantage d’un gazon synthétique sur un gazon naturel, c’est que tous ces impératifs d’entretien disparaissent d’un seul coup. Une fois que les bandes seront fixées au sol, vous n’avez pour ainsi dire plus grand chose à faire. Quelques herbes folles parviendront sans doute à se frayer un chemin entre deux lanières de gazon, de même que de la terre ou des gravillons viendront de temps à autre souiller votre verdure. Mais ce type d’entretien est l’affaire de quelques minutes par semaine tout au plus.

De nombreux avantages économiques… Et écologiques

Au-delà de ses avantages pratiques, le gazon synthétique dispose d’autres atouts à ne pas négliger pour tous ceux qui l’envisagent. Relativement bon marché au mètre carré, ne sollicitant ni arrosage ni entretien régulier, il soulagera votre porte-monnaie autant que votre dos. On voit de plus en plus de personnes habitant en appartement qui, sur un coup de tête et pour quelques dizaines d’euros, tapissent leur balcon de gazon artificiel. Résistant à l’hiver, il permet dès le printemps de pouvoir déguster son café ou son apéritif du soir pieds nus, les pieds chatouillés par l’herbe. Ce petit bonheur du quotidien peut en plus s’agrémenter de considérations écologiques. Ne demandant ni eau, ni engrais, ni pesticides, la pelouse synthétique peut aussi se concevoir à travers le prisme du militantisme écologique. Comme quoi, on peut faire quelque chose pour l’environnement sans pour autant se priver et renoncer aux petits plaisirs.

Des pelouses de plus en plus réalistes

L’argument principal des personnes qui sont contre l’idée du gazon synthétique est souvent d’ordre esthétique. Entre une pelouse véritable, épanouie et bien entretenue, une pelouse de golf britannique par exemple, et une pelouse synthétique bon marché, il n’y a certes pas photo. Les sensations lorsque l’on marche dessus ne sont évidemment pas les mêmes. Toutefois, il faut savoir qu’avec son essor, de plus en plus d’entrepreneurs travaillent à améliorer la qualité de ces pelouses synthétiques, en France et dans le monde entier. La différence entre les premiers gazons synthétiques commercialisés au grand public il y a une quinzaine d’années et ceux que l’on peut trouver aujourd’hui est criante. Même s’il reste encore impossible de les confondre lorsqu’on les observe à distance raisonnable, certains résultats sont assez bluffants. Mais comme dans beaucoup d’autres domaines, la qualité du gazon artificiel dépend du prix que l’on est prêt à mettre dedans.

Si vous aimez, partagez:Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.