Vacances l’été : le meilleur moment pour adopter un chiot

Si vous avez en tête d’adopter un petit animal de compagnie, peut-être devriez-vous vous y mettre rapidement. En effet, les vacances d’été sont la meilleure occasion pour accorder du temps au nouveau venu, préparer correctement ses premiers jours et lui permettre d’apprendre comment se comporter.

Du temps pour son éducation

Les chiens et chats, dès leurs premiers jours à la maison, doivent être éduqués. Généralement, lorsque vous adoptez le jeune animal, il est déjà propre. C’est surtout vrai pour le chat, mais les éleveurs et propriétaires de chiens sont généralement sensibilisés au fait de laisser l’animal être bien sevré et propre avant de le séparer de sa mère.
Mais l’apprentissage de la propreté est loin d’être la seule chose dont vous devez vous soucier.

Le bébé chien demande en effet beaucoup d’attention. D’abord parce qu’il est un animal sociable et qu’il supporte difficilement la solitude. Aussi, il est très important pendant la première semaine qu’il ne reste pas seul trop souvent. Heureusement, pendant les vacances, vous aurez du temps à lui accorder.

Vous devez également lui apprendre de nombreuses règles et à être obéissant. Si les chiots de race berger ou de chasse apprennent vite et sont souvent heureux de vous obéir, cela est moins évident pour les chiots Yorkshire, Husky ou Teckel, par exemple. Aussi, avoir du temps pour les surveiller et leur répéter inlassablement les choses qu’ils ne doivent pas faire ne sera pas du luxe.

Des activités pour le sociabiliser

De plus, votre chien devra vite être habitué à voir du monde, pour éviter qu’il n’aboie et ne saute sur tous les inconnus qui passent chez vous. Profitez donc des vacances pour lui faire voir du monde (hommes, femmes, enfants, barbus, uniformes…), d’autres animaux (chiens, chats, rongeurs, animaux de la ferme…), pour le changer d’environnement et, mieux encore : l’habituer à la voiture !

Le temps mis à votre disposition pendant les vacances vous permettra aussi de prendre le temps de vous promener avec votre chien pour lui apprendre la marche en laisse (et sans). Sortez-le à la moindre occasion : aller chercher une baguette, prendre l’air, balade en vélo… Pour une fois que vous n’avez pas l’excuse d’être « pressé », profitez-en pour faire du sport et entrainer votre nouvel ami.